aller à la navigation

Dernier jour au Japon septembre 3 2009

Infos : , 3commentaires

Pour mon dernier jour au Japon, je suis restée à Narita. Le typhon était passé, il faisait plutôt beau. J’ai décidé de retourner au temple de Narita, pour enfin le voir de jour. J’ai redescendu l’Omotesando, la rue commerçante de Narita, et je suis entrée dans l’enceinte du temple. Je suis arrivée au moment où une cérémonie religieuse s’achevait, j’ai donc vu des moines (?) portant des habits très colorés. J’ai fait un tour dans le parc, puis je me suis installée sur un banc près du lac pour lire.

dscf3139.JPG

dscf3148.JPG

dscf3158.JPG

L’après-midi, j’ai retrouvé deux Français, et on a fait du shopping dans Narita (les derniers achats) et dans un centre commercial, le Aeon Mall. Pour y aller, il fallait prendre le bus, chose que j’ai trouvé assez dangereuse … Il y avait un magasin vendant des peluches pour bébés et des vêtements pour chiens.

dscf3160.JPG

dscf3163.JPG

dscf3164.JPG

Le soir, pour notre dernier repas au Japon, on est allé dans un sushi bar, avec tapis roulant. On s’est régalé !

dscf3172.JPG

Troisième jour à Tokyo septembre 3 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Asakusa

Lundi 31 août à Tokyo, le typhon fait rage. Malgré cela, on prend quand même le train pour Asakusa, le quartier touristique de Tokyo. On a eu beaucoup de mal à trouver les rues piétonnes qui nous intéressaient. Mais finalement, on est tombé dessus. En dépit du mauvais temps, on y a passé un très bon moment. Les rues sont couvertes, ce qui était très agréable, et pleines de magasins de souvenirs, vendant des vêtements traditionnels comme yukata et kimono, des sandales japonaises … Quand les boutiques sont fermées, le rideau en fer est baissé et chaque magasin a une peinture différentes dessus. On a également vu le temple de Asakusa, enfin, l’extérieur, puisqu’il est en travaux.

dscf3113.JPG

dscf3117.JPG

dscf3121.JPG

dscf3126.JPG

Akihabara

Même si on avait l’impression d’avoir sauté dans une piscine en étant tout habillé, on a continué notre périple tokyoïte en allant à Akihabara, le quartier d’électronique. C’est là-bas que l’on trouve tous les magasins vendant ordinateurs, télévisions, téléphones … On n’a tout de même pas traîné là-bas.

En rentrant, on est tombé à la gare de Narita sur trois amies françaises qui rejoignaient l’hôtel. On s’est donc donné rendez-vous le soir pour dîner ensemble. Comme le typhon était toujours là, on est allé dans le premier restaurant japonais (je précise japonais, sinon on serait allé au McDo). J’y ai mangé des râmen, c’était agréable d’avoir quelque chose de chaud à se mettre sous la dent.

Deuxième jour à Tokyo septembre 3 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Harajuku

Le dimanche matin, nous sommes allées à Harajuku, un quartier de Tokyo connu pour le grand nombre de cosplays qui y vont le week-end. Les cosplays sont des gens qui se déguisent en personnages de manga, ont des costumes extravagants. On n’en a pas vu beaucoup, mais on est tombé à la place sur un festival de danse traditionnelle. Je ne sais pas ce que c’était, mais il y avait des équipes de vingt à trente personnes, hommes et femmes de tout âge, en costume et utilisant des bouts de bois que l’on claque entre eux pour faire du bruit. Chaque groupe a sa chanson, et quelques chanteurs qui donnent le rythme. C’était vraiment super, très entraînant. On était ravi d’être tombées sur ce festival ! Après avoir assisté à plusieurs chansons, on a visité le parc de Harajuku, puis le temple. C’était un temple shintoïste, avec le plus grand tori du Japon.

dscf3062.JPG

dscf3064.JPG

dscf3076.JPG

Ensuite, on est allé voir la rue commerçante de Harajuku, qui est toujours bondée.  Cette rue est pleine de magasins. On est allé dans un magasin à 100 yen (on y trouve de tout, pour 100 yen comme l’indique le nom).

dscf3082.JPG

Shibuya

L’après-midi, on est allé à Shibuya, quartier idéal pour faire du shopping. On y trouve un nombre incroyable de magasins, ainsi que des game center, patchinko … On est allé dans le fameux Shibuya 109, un immeuble à 7 étages où il n’y a que des magasins de vêtements pour femmes (ou de chaussures, d’accessoires … mais entièrement destinés aux femmes). C’est plutôt unique, et les vêtements qu’on y trouve reflètent bien la mode japonaise. Chaque boutique met sa musique très fort, et bien sûr les vendeuses souhaitent la bienvenue à toutes les personnes lançant ne serait-ce qu’un regard vers un des articles du magasins, ce qui fait qu’il règne une cacophonie assez insupportable dans le Shibuya 109.  Il existe la version pour homme du Shibuya 109, mais l’immeuble est moins imposant. C’est à Shibuya qu’on a commencé à sentir le typhon. Là, il y avait juste de la pluie et un peu de vent. Ca allait être pire plus tard …

dscf3095.JPG

img_5762.JPG

Le palais impérial

Après nos aventures à Shibuya, on s’est dirigé vers le palais impérial. On peut y visiter une partie des jardins, et voir quelques vestiges. Cependant, au début, on n’est pas arrivé vers les jardins est, ouverts au public, ce qui fait qu’on n’a pas pu rentrer. On ne pouvait donc voir qu’une porte gardée, la muraille et quelques toits. On était un peu déçues du coup. Puis finalement, en regardant un plan, on a découvert où étaient les jardins est. On a donc pu les visiter, on est monté sur les restes d’un donjon, et on a vu un petit musée (une salle), centré sur le couronnement du dernier empereur.

img_5777.JPG

img_5809.JPG

Ueno

On s’est ensuite dirigé vers Ueno, en affrontant la pluie et le vent. On y a visité un parc, avec un lac où l’on peut faire du pédalo dans des cygnes roses. Il y avait un zoo, mais il était fermé. On a vu un terrain de base ball un peu miteux, une immense fontaine, des statues, un temple (encore). Puis, on est sorti du parc pour aller dans un game center et faire des puricura. En sortant, on a dû affronter le typhon pour rentrer à Narita.

img_5833.JPG

img_5844.JPG

img_5863.JPG

Premier jour à Tokyo septembre 3 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Samedi 29 août, j’ai quitté Kiyosato sous le soleil, avec Emmanuelle, une amie de Centrale. Nous avons pris le train pendant une heure, puis le shinkansen Pokemon (oui, il y avait des pokemon dessinés sur le train), et deux autres trains pour arriver à Narita, lieu où on logeait. Narita se trouve un peu loin de Tokyo (70 km), mais l’aéroport se trouve là, et les hôtels y sont moins chers qu’à Tokyo. Première angoisse à la gare de Narita : on ne reconnaissait pas du tout l’endroit. Pourtant, on y était deux mois plus tôt … Finalement, on a compris l’astuce : nous étions à la gare Keisei Narita, et pas à la JR Narita. Keisei et JR sont deux compagnies de trains différentes, et ont des gares différentes. Heureusement, les deux gares étaient très proches. On a facilement retrouvé l’hôtel.

Le temple Zozoji

Après avoir déposé les bagages au Narita U-city hotel, on a repris le train pour aller à Tokyo, direction le temple Zozoji. C’est un temple bouddhiste, vraiment très impressionnant, en pleine ville. Il y avait des moines installant des tapis rouges à l’intérieur du temple, sûrement pour une cérémonie. Derrière le temple, il y avait un cimetière, où l’on est passé. Il était très différent des cimetières que l’on trouve en France.

dscf2930.JPG

dscf2950.JPG

 La tour de Tokyo

Depuis le temple, on apercevait la tour de Tokyo.  On s’est donc naturellement dirigé vers elle, la prenant en photo tous les 10 m. A ses pieds, c’est très impressionnant, elle est vraiment grande. On a fait la queue pour y monter, et on a attendu beaucoup moins longtemps que pour la Tour Eiffel. Une fois le ticket en poche (800 yen ou quelque chose comme ça), on est allé aux ascenseurs. Une fois dedans, c’est ambiance disco ! Une petite musique est jouée, il y a des lumières de couleurs différentes qui tournent, c’est très drôle. On est sorti à 150 m de haut, et là, on a pu voir Tokyo tout entier. Comme il y avait des nuages, on n’a pas vu le mont Fuji, mais bon, tant pis. On n’est pas monté à 250 m, parce qu’il fallait payer de nouveau, alors qu’il n’y a pas beaucoup de différence. Du coup, on a fait les différents étages inférieurs. En sortant de la tour, on a mangé une crêpe qui est roulée, avec de la glace et des fruits dedans, une spécialité de Harajuku, un autre quartier de Tokyo.

dscf2952.JPGdscf2967.JPG

dscf2975.JPG

Odaiba

Le soir, on a pris le métro, et on est allé à Odaiba, pour voir la baie de Tokyo. C’était très beau de nuit, il y avait la plage. On n’a pas osé tremper les pieds dans l’eau … On a fait un petit tour sur la promenade, et on est tombé sur une fête traditionnelle. Des tas de petites filles et de femmes portaient des kimono, il y avait de la musique, des danses traditionnelles, de la nourriture … Puis on est allé sur le Rainbow Bridge, un très long pont (1,8 km de long, on n’est pas allé au bout). De là, la vue était magnifique.

dscf3022.JPG

dscf3032.JPG

Les tournesols août 25 2009

Infos : , 1 commentaire

Depuis deux jours, il n’y a plus beaucoup de clients à l’hôtel, ainsi qu’au restaurant, donc le travail est un peu mort. Par exemple, aujourd’hui, j’ai commencé théoriquement le travail à 10h, mais je n’ai rien fait (à part trois minutes de vaisselle) jusqu’à 13h. Jusqu’à 10h30, on a mangé et discuté. Puis, comme il n’y a plus de clients, plus besoin de faire des panacottas, de la salade, des sauces … Tout à déjà été fait les autres jours. Donc on a attendu l’ouverture du restaurant, à 11h30, en discutant. Pas de clients, j’ai commencé à jouer avec des origami qu’un client a fait il y a deux jours avec son set de table (un cygne et une chemise). Ca m’a donné envie de faire pareil, j’ai donc fait un pouët-pouët, comme à l’école primaire, avec une feuille de papier. Avec Julia, on a écrit des choses dans chaque case, comme en primaire (”Tu vas perdre toutes tes dents”, “Tu vas épouser un boiteux” …) et on a fait découvrir ce jeu français aux Japonais. Ca nous a tous beaucoup fait rire. Puis j’ai fait un avion en papier, qui a magnifiquement volé (normal), et ils étaient très impressionnés. On s’occupe comme on peut.

Vers 13h, on a commencé le grand ménage de la cuisine, vu qu’il n’y avait toujours pas de clients. Bien entendu, un couple est arrivé pour déjeuner à 13h30 … Ca n’a pas été très facile, mais on a quand même réussi à les servir. Peu avant 14h, on a, pour la troisième fois cet été, eu une inondation ! Il faudrait qu’ils pensent à faire quelque chose un jour.

A notre pause, Koshimizu nous a emmenées Julia, Yumiko et moi (Haruna était en congé) voir un immense champ de tournesols, à 40 minutes en voiture.Ce champ est très réputé, il y avait beaucoup de touristes venus admirer les fleurs, comme nous. A côté, ils vendent même des glaces au tournesol !

dscf2861.JPG

dscf2867.JPG

tournesols.jpg

Le onsen août 22 2009

Infos : , 1 commentaire

Hier soir, Sophie, Manue et moi sommes allées au onsen de Kai Ôizumi. Un onsen est un lieu où l’on trouve des sources chaudes, dans lesquelles on peut se baigner. Les femmes et les hommes sont séparés, ils ne vont pas dans les mêmes bains, car on se baigne entièrement nu dans un onsen.

Après avoir enlevé ses vêtements, il faut se laver, puis s’attacher les cheveux. Ensuite, on peut profiter des différents bains. Dans le onsen de Kai Ôizumi, il y a deux bains chauds, l’un intérieur et l’autre extérieur. L’eau y est à 42°C, ce qui est parfait, et on a une vue panoramique sur le mont Fuji (enfin, en théorie, parce que nous, on a eu une vue sur les arbres et les nuages … mais c’était beau quand même).

dscf2841.JPG   Le onsen

dscf2837.JPG   L’accueil

dscf2836.JPG    L’entrée pour femmes

Il y a également un sauna, où la température est de 82°C. Manue et moi y sommes restées une minute, et on s’est forcé ! C’est irrespirable là-dedans … En sortant du sauna, on est allé dans le bain froid. Là, j’y suis restée beaucoup moins longtemps, c’est vraiment gelé après le sauna.

Les Japonais vont très souvent au onsen, avant ou après le travail. C’est vraiment aréable de s’y baigner, on en ressort détendu. J’y retournerai sûrement le 28 août, la veille de mon départ, puisque je ne travaillerai pas ce jour-là.

dscf2839.JPG

Yasumi du 21 août août 22 2009

Infos : , ajouter un commentaire

Hier, j’ai eu un jour de congé (mon deuxième du mois …), et par miracle, Manue et Sophie de Keep étaient aussi en congé ! On a donc décidé de passer notre journée ensemble.

On a commencé par une petite visite à Kôfu, enfin, plutôt à l’Aza Walk de Shiozaki, qui est devenu le centre commercial du coin préféré des Français ! Peut-être parce qu’il n’y en a pas beaucoup d’autres accessibles, qui sait … Bref, la dernière fois, quand j’y étais allé avec Manue, on avait d’abord voulu manger dans un restaurant de soba, mais il y avait tellement de monde qu’il fallait s’inscrire puis faire la queue pour pouvoir avoir une table ! On s’était donc tournées vers le sushi bar, sans regret finalement. Mais cette fois-ci, il n’y avait pas de queue, on est donc allé déguster des soba et quelques sushi (quand même, c’est trop bon !) dans le restaurant.

dscf2824.JPG

dscf2820.JPG

Les serveuses sont en kimono, c’est très joli, et on appuie sur un bouton sur la table pour appeler la serveuse quand on a choisi. Le choix peut être fait rapidement dans le restaurant, puisqu’en vitrine, tous les plats sont exposés ! C’est appétissant !

dscf2826.JPG

Dans le restaurant, il y avait trois filles qui ont pris en dessert une coupe de glace géante. Elles n’ont pas pu la finir tellement elle était grande, c’était très impressionnant.

Après le déjeuner, on a fait un peu de shopping : ustensiles de cuisine au supermarché, Crocs pour Sophie (les Japonais en sont fous, et ici, il n’y a pas que le modèle sabot, come en France, il y en a de toutes les formes) … On est bien sûr passé au Game Center pour faire des pericura (les fameux photomatons où l’on prend des poses marrantes et ensuite on peut “customiser” les photos). On a été assez déçu de la première série, on avait vraiment des têtes bizarres, mais c’est parce que sans le vouloir, on a choisi l’option qui agrandit les yeux (les Japonais aiment bien ça), mais ça rendait très bizarre sur nous …

Pour le goûter, on s’est acheté des glaces “françaises” d’après l’enseigne. On pouvait soit prendre une glace toute faite, soit choisir ce qu’on voulait dedans. La commande est prise quand on fait la queue, puis on peut voir les glaces être préparées sous nos yeux.

dscf2831.JPG

D’abord, une boule du parfum voulu est écrasée, dessus est posé l’accompagnement (gâteau, fruit …). Le tout est découpé, écrasé, mélangé, et enfin versé dans le cornet (coupe en carton, cornet avec ou sans chocolat). Ce qui nous a surprises et choquées, c’est que deux fillettes d’une dizaine d’années travaillaient là : elles portaient l’uniforme, apprenaient à prendre les commande, nettoyaient la vitrine. Et d’après les nombreuses photos au mur, plein d’enfants ont travaillé ici. On ne sait pas si c’est un stage, une découverte du monde du travail ou autre chose …Mais c’est très bizarre de donner sa commande à une petite fille.

Après la glace, on a reprise le train pour descendre à Kai Ôizumi, une station avant Kiyosato, afin d’aller au onsen. C’était très agréable, mais ça nous a ouvert l’appétit. On est donc rentré à Kiyosato pour dîner au restaurant de râmen (ce sont des pâtes japonaises, présentées dans un bouillon avec du porc, des oignons, des algues … cela dépend de ce que l’on choisit).

dscf2843.JPG

dscf2846.JPG

dscf2847.JPG

Mon premier hanabi août 17 2009

Infos : , 4commentaires

Ce soir, Haruna et Yumiko sont parties un peu en avance de la cuisine. Julia et moi trouvions ça étrange, mais on a eu la réponse au mystère un peu plus tard. En fait, elles sont allées acheter au konbini des hanabi, des feux d’artifice japonais, et nous ont proposé de les allumer avec elles.

On est allé dans la cour de l’hôtel, et le chef nous a rejointes. Les hanabi se présentent sont la forme de bâtonnets dont il faut enflammer le bout. Puis, le feu d’artifice démarre (si on a de la chance : nous, on a eu un peu de mal à les allumer), et les étincelles jaillissent du bâton tout autour de nous. C’est encore plus joli si l’on agite le bâton.

dscf2783.JPG

dscf2790.JPG

dscf2804.JPG

Haruna, Yumiko et Julia

La machine à riz août 15 2009

Infos : , 1 commentaire

Au Japon, c’est bien connu, on mange beaucoup de riz. Mais ce n’est pas du tout le même riz que celui que l’on trouve en France. Là-bas, quand on prend du riz de base, par exemple Uncle Ben’s, les grains sont allongés, plutôt grands, et c’est assez fade (enfin, je trouve). Ici, au Japon, les grains de riz sont petits avec une drôle de forme, comme s’ils étaient cassés, et plus proches du riz rond que du riz long. Ce riz-là devient collant une fois cuit, ce qui est plus pratique pour manger avec des baguettes, faire des onigiri …

Le riz n’est de plus par préparé comme en France, à la casserole. Les Japonais utilisent tous des machines à riz. Cela ressemble à une machine à pain, ça s’ouvre par le haut, il y a une poignée, un rangement pour la cuillère à riz, et à l’intérieur une cuve avec un revêtement pour que le riz n’accroche pas trop, et des graduations. Une telle machine est programmable (c’est bien pratique, on l’utilise pour qu’elle nous prépare du ri pour 11h30 et 18h, pour les clients du restaurants), et ne fait pas que du riz tout bête, il existe des modes spéciaux pour faire des plats plus élaborés.

Avant de mettre le riz à cuire, il faut le laver, ce qui prend du temps. D’ailleurs, les Japonais sont très étonnés quand on leur dit qu’en France, on ne lave pas le riz . Bref, il faut ajouter un peu d’eau au riz, brasser avec la main, vider l’eau qui est devenue blanchâtre, rincer le riz, et recommencer jusqu’à ce que l’eau reste transparente. Cela nécessite parfois une petite dizaine de lavages … Mais après ça, le riz est délicieux !

Matsumoto et son château août 11 2009

Infos : , 3commentaires

Aujourd’hui, mardi 11 août, j’ai enfin eu un jour de congé (il était temps !), et je suis allée toute seule à Matsumoto. Cette ville se trouve assez loin de Kiyosato, il faut normalement 2h en train pour y aller. Je n’étais pas très sûre d’arriver à bon port : moi, seule dans un réseau de transport que je ne connais pas, dans un pays dont je ne parle pas la langue et dont je ne peux pas lire tous les panneaux, avec mon sens de l’orientation hors du commun ? Cela paraît fou, et pourtant, je l’ai fait ! La première partie était facile, aller à Kobuchiza wa, c’était du déjà vu. Ensuite, je devais prendre le train de 9h43. Mais à 9h43, c’est un Azusa, un train express, qui est arrivé. Ils sont plus chers, alors j’ai bien fait attention de ne pas le prendre. J’ai attendu, puis à 9h56, un autre Azusa est arrivé. J’ai hésité à monter, mais je ne l’ai finalement pas fait, en me disant que mon train allait bien finir par entrer en gare. Effectivement, peu après 10h, il était là, un train normal en direction de Matsumoto. Le trajet a été long, mais le paysage est vraiment magnifique : des montagnes partout, des maisons japonaises toutes serrées …

Je suis arrivée vers 11h30 à Matsumoto, après avoir failli descendre une station avant (elle s’appelait quelque chose-Matsumoto, et comme personne ne m’avait prévenue, je suis descendue puis remontée quand j’ai entendu le conducteur dire “Matsumoto” en monttrant le train à une dame). Je suis allée au McDonald’s, manger un Teriyaki McBurger (on n’en trouve qu’au Japon). C’était plutôt bon, et étonnant de trouver ça au MacDo !

dscf2693.JPG

Puis je suis partie à la recherche du château de Matsumoto, l’un des plus beaux du Japon paraît-il. J’avais pris plein de cartes à la gare, mais pour ce que je m’en sers … Heureusement, c’était très bien indiqué. Sur le chemin, je suis tombée sur un temple, plutôt joli, en pleine ville. J’y ai fait un petit tour.

dscf2695.JPG

Juste devant le temple, il y avait une sorte de mini-rue marchande, avec des boutiques typiques japonaises.

dscf2740.JPG

Je suis finalement arrivée au château, qui est vraiment très impressionnant. Il est entouré par de l’eau (des douves ?) et encore autour, des jardins. Je m’y suis posée un moment pour profiter de la fraîcheur de l’ombre (il a fait très beau, 34°C à Matsumoto).

dscf2707.JPG

dscf2721.JPG

dscf2708.JPG

dscf2727.JPG

Après cette petite visite, je me suis promenée dans la ville, pour faire un peu de shopping, profiter du beau temps (j’ai rosi, je n’avais pas mis de crème solaire …).

dscf2745.JPG La rivière Metoba

dscf2752.JPG La photo est à cause des chiens

J’ai repris le train, et j’ai réussi à rentrer à Kiyosato sans me tromper. Comme il était encore tôt, je me suis dit que c’était l’occasion idéale pour visiter un peu les alentours. J’ai fait du shopping dans les magasins à côté de la gare (LE coin vivant de Kiyosato), et je suis également allée dans le Moeginomura, où il y a plein de petits magasins mignons, un jardin de roses (payant …), le tout dans la forêt.

dscf2770.JPG

Toutes les heures, le bonhomme apparaît, bouge les bras et la bouche quand un discours sur Paul Rusch, le fondateur de Kiyosato, est diffusé.



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 60 articles | blog Gratuit | Abus?